• MDS

    Le MARATHON DES SABLES est une course à pied, par étapes, en autosuffisance alimentaire et en allure libre sur une distance de 240 kilomètres environ, avec obligation pour chaque concurrent de porter son équipement (nourriture et matériel obligatoires).

    Je la présente sous "240km environ" car la distance peut varier selon les éditions puisque l'itineraire est revu chaque année. Cette course a vu le jour en 1986, suite à un premier périple de Patrick Bauer dans le sahara sur une distance parcourue en marchant sur 35Okm. Des la premiere année, on note quand même 23 participants dont deja deux femmes. Les nuits très froides alourdissent l'equipement que les coureurs doivent portersur leur dos tout le long de la course. A cela s'ajoutent un equipement de survie obligatoire, la flotte, et de la nourriture, qui peut etre controlée (2000kcal par jour minimum).  A la troisième edition, l'organisation et les concurrents prennent vraiment conscience de la dangerosité d'une telle course lorsque Jean-Luc Provence, 29ans, tombe dans le coma, puis la mort vient le chercher à cause d'un arret cardiaque (suite dune hyperthermie, due a la base à une deshydratation). En 2003, la temperature est controlée à 49,9°C. Le celebre Karim Mosta qui a à son actif 19 participations au marathon des sables conseille de ne pas porter plus de 8kg sur son dos si on fait ce marathon en courant. (10kg pr les marcheurs). Lui il en porte 7

     

    1 - Le materiel

    Un sac à dos (type Raid light 30 litres ou Moletracks System Endure) On peut envisager d'aller renforcer les couture en coordonnerie.
    Un sac de couchage (Raid light ALU R-Light 920 Grammes ou Warm'n light 600 de chez Lafuma 600g --> plus leger mais moins chaud)
    Chaussures à pointure superieure a la normale : sous la chaleur, les pieds gonflent, et il faut compter les pansements ou les elastanes à rajouter autour des piedsUn tee shirt leger et respirant pour courir
    Un tee shirt leger mais chaud pour la nuit (à manches longues)
    1 tee shirt pour courir : le coton est déconseillé
    1 combinaison pour les matins frais (parfois autour de 0, une combinaison de peintre en papier, vendue dans un magasin de bricolages peut faire laffaire)
    3 paires de chaussettes fines
    du PQ ou des kleenex pour PQ
    Des lunettes de soleil
    Casquette saharienne
    Un Buff, bandana multifonction (gant de toilette, bonnet)
    Des guêtres pour le sable (par exemple récuperer un collant en lycra et les coudre sur les baskets puis les faire tenir avec du scratch.C'est un système qui évite au maximum que le sable fin s'inflitre dans les baskets...)
    Des boules Quies
    Short
    Lampe frontale
    +la nourriture
    +l'equipement obligatoire fourni et non fourni par l'organisationn

    2 - L'entrainement

    Je n'ai  pas d'idée sur l'entrainement qu'une telle course peut necessiter. Je suis encore novice dans le monde de la course à pied. je n'ai fait aucun trail, aucune prepa trail et de mes mémoire, mes sorties longues n'ont jamais depassé les 25km. ca fait flipper quand on sait qu'il y a une etape non stop qui s'etend sur 80km. Je suppose que la gestion est alors differente que sur un marathon, ou un des objectifs est de ne pas marcher, ou de marcher le plus tard possible.

    J'ai trouvé un site d'un marathonien des sables bourré de conseils, ou notamment j'ai trouvé des informations complementaires sur le materiel cité ci-dessus, et aussi un descriptif de son entrainement hebdomadaire. Ce que je peux noter c'est que ses sorties ne depassent pas les 30km, mais il avale entre 100 et 150km par semaine en course à pied. Il ne fait pas beaucoup de velo apparemment. Il ne semble pas travailler trop sa vitesse mais surtout son endurance et s'entraine à courir avec son sac à dos. On peut noter beaucoup d'etirements. Il y a quelques journées ou il fait deux sorties : le kilometrage total d'une de ces journées grimpe à 38km.

    J'ai aussi vu qu'il a inséré des sorties rando courses, où on alterne marche rapide (dans les montées un peu hard par exemple) et course à pied. Pendant sa prépa, il aura couru maximum 5fois par semaine (avec des journées ou il fait deux sorties).

     

    Extraits du reglement :

     ART. 2 : DEFINITION DE LA COMPETITION.
    Le 26e SULTAN MARATHON DES SABLES est une course à pied, par étapes, en autosuffisance alimentaire et en allure libre sur une distance de 240 kilomètres environ, avec obligation pour chaque concurrent de porter son équipement (nourriture et matériel obligatoires).

     ART. 6 : PROGRAMME DE L’EPREUVE
    01er Jour : Départ avion Paris/Maroc, Transfert bivouac.
    02eme Jour : Vérifications techniques et administratives.
    Du 03eme au 9eme Jour : Déroulement de l’épreuve en autosuffisance alimentaire.
    10eme Jour : Journée libre. Remise des Trophées.
    11eme Jour : Retour avion Maroc/Paris.

    ART. 12 : ETAPE NON-STOP
    Etape de 80 km environ à parcourir en partie de nuit et en un temps maximum autorisé de 34 heures. Sur cette étape, le CP4 (environ au km 45) fermera 16 heures après le départ. Toute personne n’ayant pas franchi ce poste dans les délais sera mise hors course (voir ART. 27 et 28). A partir du CP4, le lieu de bivouac est libre pour chaque concurrent, mais doit rester sur l’axe du parcours et être bien visible (lampe frontale allumée).

    ART. 13 : POSTES DE CONTROLES

      Avant chaque départ d'étape et à l'arrivée, les points de distribution d'eau sont des postes de contrôles obligatoires. Des postes de contrôles sont répartis sur l’axe de chacune des étapes. Ils varient de deux à six suivant la distance de l’étape et sont des endroits de passage obligatoires pour chaque concurrent sous peine de pénalité (voir Art 27 et 28). Ils permettent aux contrôleurs de course de relever l’heure de passage de chaque concurrent et d’assurer l’approvisionnement en eau (voir ART. 16). Une assistance médicale est présente à chaque poste de contrôle.

     

    ART. 16 : RAVITAILLEMENT EAU
    L’organisation se charge de l’approvisionnement en eau pour chaque concurrent.
    La répartition type est la suivante :

     

    Etape de liaison :
    10,5 litres par jour et par personne :
    - 1,5 litre chaque matin avant le départ,
    - 2 ou 3 fois 1,5 litre sur l’axe du parcours,
    - 4,5 litres à l'arrivée d'étape.
    Etape Marathon :
    12 litres par jour et par personne :
    - 1,5 litre le matin avant le départ,
    - 1,5 litre au CP 1 et 3
    - 3 litres au CP 2,
    - 4,5 litres à l'arrivée d'étape.
    Etape non-stop :
    22,5 litres pour 2 jours et par personne :
    - 1,5 litre le matin avant le départ,
    - 1,5 litre aux CP 1, 3 et 6,
    - 1,5 litre ou 3 litres au CP 2, 4 et 5,
    - 4,5 litres à l’arrivée de l’étape,
    - 4,5 litres au bivouac
     


    La distribution d'eau prévue chaque matin s’effectuera avant le départ sur le bivouac concurrent suivant l’horaire affiché la veille (voir ART. 13, 27 et 28). Chaque concurrent devra gérer ses besoins hydriques quotidiens selon la répartition de l’approvisionnement en eau et à aucun autre moment le concurrent ne pourra s’approvisionner.

    Bivouac :
    Bivouac quotidien dans des sites préalablement choisis où les concurrents bénéficient de l’aménagement d’un campement : tentes numérotées de 8 personnes et attribuées par bureau d’inscription.
    Le non-respect des numéros attribués entraînera une pénalité (voir ART. 27 et 28). Les concurrents pourront consacrer leur temps libre à la préparation de leur installation pour la nuit et aux soins médicaux, s’il y a lieu.

    Dans un souci de respect de l’environnement, toutes les bouteilles seront numérotées et une pénalité sera attribuée à celui dont la bouteille aura été retrouvée sur l’axe du parcours,
    entre le départ de l’étape, les contrôles et l’arrivée (voir ART. 27 et 28).

    ART. 21 : CONDITIONS CLIMATIQUES ET NATURE DU TERRAIN
    Température MARS / AVRIL :
    - moyenne jour : 30°
    - moyenne nuit : 14°
    Le parcours de 240 kilomètres environ présente une nature de terrains variés. En cas de vent de sable ne permettant aucune visibilité, chaque concurrent devra stopper sur l’axe du parcours et devra attendre les instructions des commissaires de course.
    L’organisation se réserve le droit de modifier le tracé du parcours et le kilométrage des étapes en raison des conditions climatiques ou des réglementations des régions traversées

    ART. 24 : EQUIPEMENT OBLIGATOIRE DES CONCURRENTS
    Chaque concurrent doit prévoir son équipement personnel pour l’épreuve. L’équipement obligatoire et les effets personnels de chaque concurrent (nourriture, matériel et kit de survie, pochette ventrale, etc...) devront représenter un poids global minimum de 6,5 kg et maximum de 15 kg. Ce poids ne comprend pas la quantité d’eau journalière. Tout concurrent devra remplir les obligations mentionnées ci-dessous lors des contrôles administratifs et techniques au Maroc (voir ART. 27 et 28).

    Nourriture :
    Chaque concurrent doit prévoir ses besoins alimentaires du 03 au 09 Avril. Il devra sélectionner les aliments qui lui semblent les plus adaptés aux efforts engagés, aux conditions climatiques, au transport et au poids.
    Chaque concurrent devra disposer obligatoirement de 14 000 k/calories soit un minimum de 2 000 k/calories par jour de course sous peine de pénalités (voir ART. 27 et 28). Les réchauds à gaz sont formellement interdits.

    Matériel de survie :
    - un sac à dos ou équivalent (le mieux adapté aux motivations du participant)
    - un sac de couchage
    - une lampe de poche + piles
    - 10 épingles à nourrice
    - une boussole à 1° ou 2° de précision
    - un briquet, un sifflet
    - un couteau lame métal
    - un antiseptique cutané
    - une pompe aspivenin
    - un miroir de signalisation
    - une couverture de survie

    Kit survie :
    Fourni par l’organisation, il comprendra :
    - un road-book remis le 1er avril
    - une fusée de détresse
    - des pastilles de sel
    - une carte de pointage (CP et eau)

    ART. 25 : INSCRIPTIONS, DROITS D’ENGAGEMENT,
    OBLIGATIONS ADMINISTRTIVES ET MEDICALES

    CATEGORIE A : inscription individuelle
    Le montant total des droits d'engagement au départ de Paris, comprend :
    - transport aérien
    - transport bus
    - forfait intendance
    - bivouac
    - hôtellerie (2 jours en 1/2 pension)
    - eau pour toute la durée de l’épreuve
    - assurance rapatriement Europe
    - encadrement technique de l’organisation
    - assistance médicale
    - assistance aérienne et terrestre
    - kit survie
    - médaille pour les “Finisher”
    - tee-shirt
    - le film officiel de l'édition en format PAL) (envoyé environ 3 mois après la course).

    Sources : Materiel :  Raidrunner - Un exemple d'entrainement :  Raid runner  - Le site officiel du mds : Darbaroud - Un coureur expérimenté : KarimMosta



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :