• Force de conviction (2)

    "Croyances et entrainement mental

    Votre entraineur, après vous avoir encouragé "à y aller" et "à rester positif," va continuer sur sa lancée et ne manquera pas de vous recommander  toujours bien installé en bordure du stade ou du parcours, "d'y croire" :
    "Allez, on y croit", ou encore "crois en toi".
    Là aussi : mystère ! Comment faire pour "y croire" ? Car en fait n'est-ce pas vrai que soit "on y croit", soit "on n'y croit pas" ? Bien sûr, dans ce domaine aussi, la réalité est plus nuancée qu'il n'y paraît à première vue ! Mais d'abord, qu'est-ce que ces propos recouvrent complètement ?
    Il vous sera utile de considérer une croyance comme un mot qui renvoie au résultat d'un processus de pensée bien spécifique, un processus qui organise (ou qui lie) un certain nombre de vos idées et de vos expériences d'une certaine manière* plus ou moins stable et solide dans votre esprit. Il est important de relever que le sentiment de certitude qui leur est lié et que vous pouvez ressentir ne repose pas forcément sur une construction logique très élaborée et fiable. Mais à partir du moment où elle s'est cristallisée dans votre esprit, votre croyance deviendra comme une évidence que vous ne remettrez pas en question, même si elle n'est ni plausible ni raisonnable, et constituera en ce sens un schéma de pensée fermé sur lui-même, une sorte de microprocesseur qui vous fournira en quelques centièmes de seconde une interprétation et une évaluation de vos perceptions liée au contexte de votre épreuve sportive.
    Les pensées induites pas vos croyances vont la plupart du temps vous apparaître sous la forme d'un discours intérieur, parois inadapté à votre situation présente, mais qui s'imposera quasi automatiquement dans votre tête, sans intervention de votre volonté (par exemple "ça y est, ça recommence"/"je n'y arriverai jamais, je sais déjà comment tout ça finira"). Vos perceptions et les informations que vous recueillez par vos sens seront, dés ce moment, orientées dans le sens de la réalisation de ce qu'elles affirment (vous n'y arriverez effectivement pas !).
    * Il s'agit soit d'un lien structurel d'égalité (ou de signification), soit d'un lien structurel d'implication. Notez aussi que le terme de croyance tel qu'il est utilisé dans ce manuel n'a aucune connotation religieuse ou idéologique." 

    Source : Sports d'endurance - Repoussez vos limites. De Patrick Toth - Des Editions @mphora. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :