• Je vais essayer de changer mon entrainement hebdomadaire. Je vais rajouter de la qualité, sans enlever trop de quantité. Il est certain qu'il faut que je continue le fractionné, au moins une fois par semaine. Ce serait bien que je rajoute quelques montées d'escaliers, plus de côtes, pourquoi pas même un peu de gainage abdominal à la maison. Je vais integrer des talons-fesses, des montées de genoux dans mes séances et dans l'idéal ce serait bien de m'etirer au moins en chaque fin de séance. Apres un an de caisse, il me faut maintenant un peu de sérieux afin de pouvoir construire quelque chose d'évolutif. Enfin, avant la sortie longue du dimanche, il faudra que j'ai couru une fois dans la semaine comme un escargot de bourgogne, c'est-à-dire à cardio bas.

     

    Samedi 16/04/2011 : Reprise après marathon... J'ai calibré ma montre  à 0,935 au lieu de 0.980. Je trottine tout doucement pour ne pas m'abimer et aussi pour commencer mon nouveau test : j'essaie de ne pas faire monter trop haut mon cardio, cest difficile... Jai l'impression de me trainer et j'ai presque honte quand je croise ou depasse les gens..  1h07min05, 156 bpm, 578 kcal, 10km3, 9,2km/h

    Dimanche 17/04/2011 : - Je sors avec mon blessé. Alors on ralentit jusqu'a ce qu'il ait vraiment mal, même en marchant. On ne finira pas cette sortie. 0h43min19, 170 bpm, 464 kcal, 7km4, 10,3km/h

                                           - Un peu plus tard dans la journée, il fait trop beau, alors têtue, je ressors. Ca va mieux au niveau vitesse, mais le cardio est super haut ! Je ne fais rien de spécial en exercice, j'essaie de retrouver de la puissance et de tirer un maximum de plaisir de cette sortie chaude. 0h59min29, 177 bpm, 690kcal, 11km, 11,1km/h

    Total semaine : 3 sorties, 2h49, 28,7 km

    Lundi 18/04/2011 : Je m'amuse avec quelques exercices où étrangement,  je me sens à la fois ridicule et professionnelle. Je fais des montées de genoux, des especes de talons-fesses pas finis, et aussi de grandes foulées. Le cardio augmente proportionnellement à la vitesse, mais les foulées sont moins rapides sur les trois exercices : je fais moins de foulées, je reste plus longtemps en l'air. Lorsque j'essaie de faire de grands pas, je n'essaie pas de les faire tres rapidement, j'essaie surtout d'allonger mes jambes le plus possible, de faire un grand ecart. C'est etonnament déséquillibrant. 1h06min32, 172 bpm, 738 kcal, 12km, 10,8km/h

    handisportMercredi 20/04/2011 : On sort en petit groupe avec Yann : C'est les vacances scolaires donc il nya pas grand monde. On fait en boucle dans les bois une côte/ une descente puis du plat. Dans la montée je suis à 7,5 km/h en haut et j'arrive a bout de souffle, les jambes en coton, à 183bpm. Les moustiques sont au rendez vous; cependant pas de piqure notable le lendemain. Cette sortie me decrasse completement, je suis tres faible dans les cotes, mais pas mecontente de mon entetement à vouloir faire la boucle un maximum de fois. 1h13min46, 160, 642 kcal, 11,23km, 9,1km/h
     

    Vendredi 22/04/2011 : Soirée rythmée par un fractionné épouvantable, une catastrophe, j'ai jamais vu ca. Mauvaise jambes, cardio tres haut des l'echauffement, à midi, j'avais pas envie de courir ce soir. Je voulais faire 12 seriées de 200m à 110%VMA, et 100 metres recup à un rythme soutenu, mais soit ma montre et mon cardio ont deconné, soit j'etais vraiment en mauvaise forme. Au bout d'un moment, je me mets même a marcher, en me disant qu'est-ce qui marrive, et en me forcant a penser comme les champions : et ne pas se dire "pourquoi moi, pourquoi ce soir ? " Mais plutot "comment" , comment faire pour reprendre du poil de la bete, que faire pour que mes jambes se deploient plus, pour que mon cardio soit plus bas. Je continue a marcher, je fais qq etirements et me donne deux trois claques, et je repars pour 10 series, que je fais .. Dans une serie, j'y ai cru, je me suis mise a relever la tete, à dresser mon dos, à lever bien les jambes et là je me suis dit "ca y est je l'ai ! ". Je l'ai ? De quoi ? Ben je sais pas, un petit truc bizarre qui ma donné de la force, de l'energie, de la motivation, les questions ont disparu... et puis ce petit truc que j'ai essayé de saisir et de definir a disparu lui aussi, et retour à la réalité, retour à ma séance de m... Je continue et finis, pas vraiment à l'agonie, mais surtout sans motivation, sans foi : un petit 14km/h a ma montre pr les 200metres, un gros 8 pour la recup. Minable...

    Samedi 23/04/2011 : Aujourdhui je ne cours pas. Je vais remettre mes semelles orthopediques dans mes nouvelles baskets que jai utilisées hier. Jai mal aux hanches, il fait chaud et j'ai des trucs a faire. Apres tout, la preparation marathon etant terminée, je peux reprendre un entrainement normal (et pas un sur entrainement comme pr le marat.) Ceci dit, ce matin, je vois des gens courir dans les rues, et comme a chaque fois, je me dis qu'ils ont trop de chance, que c'est genial de courir, qu'ils doivent etre bien dans leur tete. Je n'imagine pas leurs douleurs physiques , leur cardio dans le rouge, leur soif, leur lassitude, leur mal de dos, leurs coup de mou, rien que je les regarde (pas quand je suis à pied, mais quand je roule), et je pense a eux un peu, et puis à mes entrainements, à mes rares competitions surtout, et jessaie de retrouver les émotions que j'ai eu ces jours-là, mais mon souvenir devient un peu plus flou chaque jour. J'ai du mal a me rappeler ce qui sest vraiment passé dans ma tete. Je ne le saurai pas demain mais dimanche prochain...

    Dimanche 24/04/2011 : Quelle chaleur. J'ai un peu la flemme de lever les jambes, j'ai soif. Je ne m'amuse pas dans cette sortie. Je veux vite rentrer, j'ai l'impression que je ne travaille rien, que je fais juste tourner les jambes pour a peine progresser en me musclant  un tout petit peu. Je ne fais bosser ni mon cardio, ni 1h01 à 166 bpm, 631 Kcal, 10km, à 9,9 km/h.

    Lundi 25/04/2011 : Je suis les conseils d'antho pour réussir mon 10km de ce week end et je retourne fractionner cette après-midi. Vu la dernière séance de fractionné (catastrophe du vendredi 22), je décide de faire un fractionné pas trop sauvage, qui ne respecte pas tout a fait les vitesses que me préconise antho. Au lieu de fractionner à 100% de VMA sur 400m - récup non préciser (VMA actuelle estimée à 14,5), je prevois de faire  mes fractions à 13 sur 400m, et 250 de recup. Je doute de ma montre, j'ai l'impression d'etre plus rapide que ce qu'elle affiche. Comme j'espere qu'elle detraque dans ce sens... En résumé, c'est 58minutes, 171bpm, 597 kcal, 10km, 24°C, 10,4km/h. Dans le detail, je fais 2km de chauffe à 9,6km/h, puis mon 1er 400 à 13,3km/h, 250m de recup à 10; mon 2eme à 13km/h, récup 250 metres à 9,4; mon 3eme 400 à 13,4, 250 en recup à 8,8km/h; mon 4eme 400 à 12,5. Je sens un coup de mou violent, je fais une pause de 930 mètres à  10,2 + un peu de marche. Je repars pour une deuxieme serie de 4x400m : 13,4 puis 250 de recup à 9,4; 400m à 13,2 puis 280m de recup à 8,7; 12,9 sur mon 3eme 400m et 250 metres de recup à 9 à l'heure et enfin mon dernier 400 metres à 13,8km/h recup 250m à 8,8. Enfin, je rentre fatiguée et doucement pour faire pile 10km, sans bonus, à 9,7. Je sens mal mon 10km. Sur ce parcours habituel, j'arrive a mi chemin à 0,5 km de distance parcourue en  moins que d'habitude, c'est normal, j'ai calibrée ma montre severement apres le marathon. Ca fait 1km/h de difference par rapport a avant. mais avant, elle etait mal reglée, je l'ai vu au marathon. J'ai aussi constaté hier quasiment un km/h de differnec avec la montre de kdr quand on a courur ensemble

    Mercredi 27/04/2011 : Fractionné en groupe. Aujourd'hui, lendemain de seance, j'ai des courbatures, un peu comme qauand javais couru le marathon. Comme des bleus sur tous le corps (jusqu'aux bras)... On avait pas lair cons : on faisait des flexions, on courait tres vite, des flexions a nouveau, puis des sauts au plus haut qu'on pouvait, apres on se mettait a courir le plus vite qu'on pouvait, apres lentement pr recuperer.. Enfin au dernier exercice, on devait se mettre par binome : A et B. A doit courir 40 secondes le plus vite possible, mais les 20 premieres secondes, il est retenu par B qui le tire le tee shirt par l'arriere pr le freiner un maximum. C'etait tres marrant, et ca fait bizarre quand B lache prise ! Apres, on inverse les roles, c'est dur de retenir qqun aussi, on est entrainés grave par la fougue ... LOL Rien que de raconter, je souris encore. Les sauts et les flexions cetait facile, jai fait ma mariole, il nous disait 10 par 10 pour les filles, 15 par 15 pour les mecs, et moi jen faisais 15 ou 13 , je me disais j'suis baleze, et maintenant jai des courbatures à des endroits où jsavais meme pas qu'il y avait un muscle. Jspr ca ira mieux pour la petite course de dimanche matin.

    AVRIL 12 Sorties dont 42,195 - 15h46 de course à pied, 157,8 km.

    Dimanche 01/05/2011 : Course.

    Total CAP de la semaine : 3 sorties, 2h40 cette semaine et seulement 29,4 km au compteur.

    Lundi 02/05/2011 : Velo (plat 18km en environ 1h)

    Mardi 03/05/2011 : Velo (plat 18km en environ 1h)

    Mercredi 04/05/2011 : 1h33 à 164 bpm Jai couru 15km à 9,6km/h de moyenne. Sur la première moitié je me bats entre mon cardio et ma vitesse pour faire une séance ou je travaille le cardio mais ca m agace car je me traine enormement et je ne suis pas si bas que je le voudrais. Je m'ennuie, donc j'accelere un peu pour rentrer.

    Jeudi 05/05/2011 : 1h10 170bpm, 664 kcal, 12km à 10,3 km/h de moyenne

    Vendredi 06/05/2011 : Velo (valloné à LM une heure avec 2 collegues) C'est tres dur de grimper, il faut pousser sur les jambes, mais j'apprends a jouer avec les vitesses. Je comprends un peu le principe des plkateaux et je le sens dans les jambes et les fesses. La selle, c'est pas du tout confortable. Un de mes collegues me demande si jai peur! mais jai po le temps de lui repondre sur le coup.. plus tard, il me dit que ca se voit que je ne suis pas tres a laise.

    Samedi 07/05/2011 :Velo (valloné à LM un peu plus d'une heure). J'ai acheté un casque de velo (je l'aime bien juste parce que ca fait moins branquignole) et aussi un collant rembourré aux fesses. Ca me change le velo. C'est trop marrant dans les descentes. C'est dur quand on monte, mais apres ya la recompense du sentiment de vitesse sans pedaler quand on descend.

    Puis course 58min21 à 168 bpm, 55- kcal, 10,3km/h, je parcours pile 10km.. J'ai la forme quand je pars, je suis trop contente de pouvoir courir, mais a la fin c'est long. Je veux m'arreter, ralentir.

    Dimanche 08/05/2011 : Velo. (Moin d'1h30 à LM - Valloné)

    Total CAP de la semaine : 3 sorties, le temps de faire 37 km : 3h41

    Total Velo de la semaine : 5 Sorties velo, dur à evaluer en distance, environ 5h40.

    Lundi 09/05/2011 : Course le matin. 1h24 à 166 de moyenne en bpm,  777kcal, pour 14km à 10 a lheure... C'est dur. Surtout dans le cardio, les jambes vont bien, pas de douleurs a signaler. Je suis un peu crispée des bras, jai rapidement envie de les detendre, de les laisser pendre. C'est rare sur une distance courte comme ca, surtout a basse allure.

    On risque de modifier nos plans avec kdr. On pourrait bien aller faire le marathon de Berlin au lieu de celui d'amsterdam. On devait partir à 4, on va se retrouver à 15 000. Ca manque d'intimité pour nous. Rien n'est fait... (mais tout est dit)

    Puis velo le soir, un peu plus d'une heure de plat et de faux plats + une cote douce et courte.

    Mardi 10/05/2011 : Velo entre midi et deux. (pendant tout juste une heure, valloné à LM) ce qui me laisse le temps de grignoter une cochonnerie de boulangerie et de me taper une douche avant la reprise au boulot. Ca me coupe vraiment ma journée. Je pars en scred, sans prevenir personne.

    Mercredi 11/05/2011 : Ca va jai la peche ce soir. je retrouve ma place au sein du groupe. Le fractionné ne me semble pas tres dur pourtant, je me donne pas a fond... je discute avec une fille qui a fait le marathon de paris (son premier en 4h20). Elle me dit avoir limpression de regresser depuis la reprise post marathon. Qu'elle a le cardio en lair, quelle na plus de patate, quelle nest plus dans le mm etat qu'en preparation marathon. Je me sens un peu rassurée. A ma montre yaura que 8km d'enregistrés, sur dautres montres, les gars trouvent 10. J'ai pas arrété de leteindre quand je marchais. On a fait 5x(la chaise contre un arbre pdt 45secondes + 200m rapides) puis 4 minutes recup, puis 3x (4minutes vite, 2min lentes), puis 4min recup et 5x(30-30).

    Jeudi 12/05/2011 : Velo entre midi et deux, je pedale une heure, je monte à LM. Quelle sensation de liberté, et de vitesse dans les descentes. Mais cest stressant detre aussi pret des voitures tout en etant aussi vulnérable On ne sait pas ce qui peut arriver...

    Vendredi 13/05/2011 : J'ai mal au milieu du genou gauche, un peu de fatigue dans le haut du corps: trapeze, bras, haut du dos. je suis crispée en velo. Et puis, j'ai le nez qui coule, cest genant. Je ne roule pas a fond , cest une sorte de sortie de recup. En velo, aujourdhui, je fais comme hier : entre midi et deux, je pars pr une heure à LM. Mes muscles travaillent bien, je pousse avec un muscle des fesses dans les pedales pr faire tourner sur les faux plats. Ca me rappelle le velo dappartement, ou des machines de fitness que je nai jamais connu. C'est lent, c'est dur, on sent que ca travaille, mais c'est bidon.

    Et le soir j'ai couru pendant 1h27 15km à 163, qui mont fait depensé presque huit centaines de kilocalories. Ca fait du 10,3 de moyenne. Ce soir je suis bien, mais ma montre nest pas daccord avec moi : l'allure affichée est basse.

    Samedi 14/05/2011 : 1h et demi de velo a LM.

    Dimanche 15/05/2011 : Je cours une petite heure avec mon frere. je lui propose de courir vers chez lui sil connait un itineraire. Il a l'habitude de faire deux petites boucles en foret. c'est depaysant. our y aller, on ne croise pas une seule voiture qui roule. On voit quelques vieux et des vaches. L'agitation du monde auquel je metais habituée nest plus avec nous. Cest calme, cest reposant, cest different. Quand je rentre chez moi jai envie de laisser tout au fond de mon sac mon portable. Je nallume pas la musique, jai envie de campagne, jai envie de faire un break, de passer une semaine a me reveiller tot, me coucher tot, courir lentement, ne plus regarder ma montre. Courir sans devoir courir... On court tres lentement avec mon frere. On peut parler aisement, ca me fait ma seance cardio bas. Jsuis a 150, à peine à 8 à ma montre. Javais un peu les jetons avant dy aller, je pensais quil bourrinait, surtout quil coure depuis longtemps. La prochaine fois, je voudrais bien quon coure un peu plus. Je nai fait que ca aujourdhui. Jsuis rentrée manger et dormir, jetais cassée a cause du kart d'hier soir. En plus, il ne fait pas tres beau.. Dommage, cest dimanche, jaime bien profiter de cette journée entiere pour faire des sorties longues, sans etre obligée de cavaler apres sous la douche, ni meme de rentrer a telle heure parce que quelqu'un, ou parce que le boulot, ou une seance de cinema m'attend.

    Total CAP de la semaine : 4 sorties, le temps de faire 44,7 km : 4h39

    Total Velo de la semaine : 5 Sorties velo, dur à evaluer en distance, environ 5h30.

    Lundi 15/05/2011 : Fini de revasser. Ce matin avant daller faire les courses, je me leve tot pour faire 1h30 de velo faux plats et lignes droites. Ca roule, il suffit de trouver le bon plateau et pedaler.

    Puis le soir je fais un fractionné cool... 5x1km entre 12,5 et 13,2 et 5x500m de recup autour de 9a lheure. En moyenne 164bpm, 10,6 km/h, 592 kcal pour 11km et qq. Bonnes sensations. C’est peut être parce que je me mets pas la barre trop haute. Je m’autorise à fractionner cool. Et forcement, j’arrive a atteindre l’objectif plus facilement que quand je m’imagine pouvoir pousser a fond. Le temps était parfait : il a fait clair, il a fait ni chaud ni froid, j’ai carrément ignoré le temps. Je suis partie avec de la musique dans les oreilles, Francy Vincent, pour me donner un peu le moral, mais pendant mes km rapides, je ne l'entendais même plus. A la troisième fraction, j'ai commencé à me sentir puissante. j'ai roulé à 14 sans problème. (mais pas sur le km entier, apres je me suis relachée). J'entendais mon pas lourd, bom, bom, bom, j'enchainais les foulées rapidement. Ce soir jai retrouvé l'aisance et les sensations que javais en preparation marathon. Je courais sans me poser de questions, sans me demander est-ce que je pourrais marreter la ? Pourquoi courir ?  Javancais machinalement et le plus vite possible, le plus serieusement possible. voila peut etre ce quil me faut de temps en temps : une seance avec un objectif atteignable. Ca redonne la peche quand on voit quon va pouvoir sy tenir et vraiment faire ce quon avait prevu. Javais prevu de faire 10, jai finalement fait un detour de derniere minute pr faire 11km, et  contrairement a bcp de fois ces temps ci, je ne guettais pas vraiment la fin. Jai couru un peu plus de 11. J'espère avoir la patate pour dimanche 22. Il va falloir que je me ménage. Je refais un fractionné mercredi et peut etre une sortie cool et courte vendredi soir. Pour le velo, je ne me rends pas trop compte si ca peut me freiner en course a pied si j’en fais la veille par exemple. Jai limpression que ce ne sont pas les memes muscles qui sont utilisés. Je vais quand même faire les choses prudemment et m’arrêter assez tot. Mine de rien, ca me ferait tres plaisir de le résussir ce 10km.

     Mardi 17/05/2011 : Je sors ce midi faire 1h de velo. Je m'agite un peu, jessaie de rouler au taquet. Malgré ma feneantise de ce matin, et mon hesitation a aller faire du velo, je suis bien contente de couper ma journée ainsi. J'adore quand il ny a pas de voiture et que je ne pedale pas, cest trop beau le bruit dun velo qui se laisse glisser dans une descente. on se croirait a la campagne. Avec un leger vent qui siffle agreablement dans les oreilles en passant sous le casque. Cest fluide, cest gracieux, cest silencieux.

    Mercredi 18/05/2011 : Petite séance zarbi. On a fait des flexions, des fentes.. etc un peu comme mercredi 27/04/11. C'est space mais tres instructif. Je me rends mieux compte quil ny a pas que la vitesse qui compte, comme dans tout sport, il y a aussi de la technique. Et si on peut rajouter de l'équilibre, de la grâce, et du savoir faire qui permettrait de gagner en vitesse ou de reduire en blessure, alors il faut foncer. Ce soir, jai pas tout fait. Je me rappelle avoir eu de douloureuses courbatures sur la dernière séance similaire à celle ci, et je me demande si ca na pas joué dans mon resultat de compet du 1er mai. Je me preserve, mais le coach me surveille et me lance : "allez, allez faut faire les exercices, on a rien sans rien." Je me souviens que la derniere fois que cetait ce gars la qui nous avait coaché (le 27 donc), je metais sentie vachement faible, tres mauvaise et il l'avait senti, alors je lui avais effectivement avoué que ca allait mal ce soir la.

    Jeudi 19/05/2011 : Une heure de velo entre midi et deux. Jai acheté et étalonné un capteur de vitesse pr le velo mais la connexion.. ca marche pas..

    Vendredi 20/05/2011 : Une heure de velo entre midi et deux.

    Samedi 21/05/2011 : Repos. Retrait du dossard de demain et repérage des lieux.

    Dimanche 22/05/2011 : Course 10 km du 19eme. J'arrive enfin à faire un 10km à un gros 12km/h.

    Puis du velo l'apres midi : 1h12 à LM 134 bpm, 432kcal, 25,4km à 21km/h de moyenne.

    Total CAP de la semaine : 3 sorties, 28,6 km...

    Total Velo de la semaine : 5 Sorties velo, environ 5h45.

     

    Source photo


    2 commentaires
  • Pates

     

    chocoL'alimentation, c'est important. On lit qu'elle vient renforcer notre plan  d'entrainement. Malheureusement, bien que je rafolle de ces lectures, je n'arrive pas à trouver de plan entier 'alimentation'. Je trouve  par-ci par là des aliments  conseillés, mais les quantités, les fréquences, les heures ou manger, tout ça reste un peu flou.

    Je note qu'actuellement, pour la course à pied, sont recommandés : les avocats, les pâtes, les protéines, peu de sucres rapides, les poissons. Il ne faut pas sauter le petit déjeuner, mais ne pas non plus se faire une "avalanche de sucreries" pour autant. Un petit déjeuner équilibré, voire baleze semble adapté à tous les modes de vie. Quand on est grand sportif (comme moi donc !), on peut privilégier un ti dej copieux avec des proteines, du calcium (yaourt par exemple) et des fruits (en compote, en jus ou à croquer, ce qui reste le mieux).

     

      ° Ma salade de riz : vinaigre balsamique + moutarde, 2 oeufs durs, 2 portions de riz froid, 1 petite tomate, 1 tranche de froamge type edam ou cheddar, 1 avocat, 1/2 tranche de jambon blanc découennée.

    ° Mon omelette : 3 oeufs, 1/2 tranche de jambon blanc découennée, fromage, sel.

    nourriture°Tomates farcies :
    Coupez le chapeau de deux tomates et évidez-les. Saler l'intérieur et les retourner sur une grille pour évacuer le jus.
    Faites tremper une tranche de pain de mie dans le lait. Mélangez 70g de viande hachée, une tranche de jambon blanc hachée, une échalote hachée, des herbes hachées (persil, thym, menthe...), 1 gousse d'ail pilé.
    Vous ajoutez ensuite le pain de mie et l'oeuf. Il vous reste à assaisonner à l'huile d'olive, à saler et poivrer.
    Mettez la farce dans les tomates. 
    Mettez les au four dans un grand plat en ayant refermé les tomates de leur chapeau. Cuire à four doux 140 degrés pendant 40 minutes.


     

     

     


    votre commentaire
  • Préparation à mon premier marathon


     Compte a rebours

     

     

     

     

    74 jours ? Ca nous fait quoi en semaines ? Aujourd'hui 10 et quelques. On va considérer que mon plan marathon, je l'ai commencé la semaine dernière. Etant donné qu'on est dans la onzième semaine avant le jour J, considérons que j'ai choisi un plan 12 semaines.

    Les plans d'entrainements des magazines sont sûrement bien adaptés, et c'est pourquoi je m'en inspire. Avec ça, je reste ouverte aux conseils extérieurs de mes connaissances deja marathoniennes. Je rajoute un peu de flemme, un peu de mes préférences, du courage aussi, en combinant le tout avec mon planning, et nous verrons bien si ça marche !!

    (Dimanche 16/01/11 : Sortie à deux. 22 km)

    12ème semaine :

    Lundi 17/01/11 : Sortie seule le midi. 13km en 1h12 à 10,75km/h de moyenne et 170 bpm

    Mardi 18/01/11 : Sortie de récup seule le soir. 11km en 1h06 à 10,1km/h de moyenne et 163 bpm

    Mercredi 19/01/11 : Sortie en groupe le soir (fractionné avec escaliers + côtes). 11,78km en 1h17 à 9,1km/h de moyenne et 160 bpm

    Jeudi 20/01/11 : Repos (mal aux mollets.. Aie les escaliers de la veille...

    Vendredi 21/01/11 : Sortie seule le soir. 15,29 km en 1h28 à 10,4km/h de moyenne et 156 bpm

    Samedi 22/01/11 : Repos

    Dimanche 23/01/11 : Sortie seule en fin de matinée. 23km en 2h09 à 10,7km/h de moyenne et 161 bpm. Bonne sortie, assez satisfaite du rapport cardio/vitesse..

    Total >> 74km, 5 sorties, 7h12

    11ème semaine :

    Lundi 24/01/2011 : Repos

    Mardi 25/01/2011 : Sortie seule le soir. 20 km en 1h51 à 10,7 km/h. 163 bpm de moyenne. Je prends sur moi ce soir, et sans refléchir, je m'habille. C'est dur de quitter la chaleur, la lumière et l'ambiance des Simpsons pour aller rouler 2 heures dans la nuit froide. Je pars doucement, mais pas trop, et je crois savoir des le debut que ma sortie risque de n'etre pas trop mal. Car finalement, il fait pas si froid et ma playlist est une petite bombe. Le petit problème des sorties longues du soir, c'est que je rentre à 22h, je mange jusqu'à 22h30, je me lave, je lis un peu, et voilà.. la journée de boulot recommence. Mais bon, ce qui est sympa avec la course, c'est que parfois j'ai l'impression d'être en vacances et de me reposer... au boulot ! Le vrai taf vient à la fin de ma journée de travail. Ce soir, en rentrant de ce 20 bornes, je pense à mon fractionné du lendemain, alors je me passe de l'eau froide sur mes mollets légèrement douloureux jusqu'au 7 ou 8ème kilomètre. C'est très dur de prendre son élan pour se lancer le jet d'eau glacée, dont l'aura seule me donne des frissons jusque dans le dos. Bref, d'un coup de folie, jenvoie ma main vers la gauche pour qu'elle arrose mes jambes. Je laisse couler, et je m'y habitue mais y'a vraiment de quoi gueuler les premières secondes. Je m'octroie un petit casse croute devant le pc, un coup de jus multivitaminé, et un yaourt. J'ai froid, je crois bien que je vais aller me blottir dans mon petit lit douillet.

    Mercredi 26/01/11 : Fractionné en groupe. 11,35 km en 1h04  à 10,6 de moyenne. 160bpm moy. C'est étrange car c'est la première fois que ca m'arrive pour la course à pied, mais dans ma voiture sur le chemin pour me rendre au point de rendez-vous, j'étais comme toute excitée et nerveuse en même temps pour faire ce cours. Un petit quelque chose dans le ventre, et j'étais pressée d'arriver. On monte ensemble à petite allure jusqu'à l'endroit ou on peut fractionner. Il a plu beaucoup aujourd'hui et le sol est glissant, plein de feuilles et de gadoue. J'arrive à aller vite quand même. On fait 1min rapide, 1'30 de récup, 2min rapides, 1'30 de récup, 3min rapides, 1'30 de récup, 4min rapides, 1'30 de récup, 3min rapides, 1'30 de récup, 2min rapides, 1'30 de récup, 1min rapide. A la fin de ma course, je monte en classe 5 à la montre.

    Jeudi 27/01/11 : Sortie seule le soir. 15km en 1h28 à 10,3 de moyenne et 165 au cardio. Douloureux. Cardio haut au debut, dur de descendre le cardio sans reduire enormement l'allure. je fais des petites foulées car j'ai encore mal aux mollets et au pied droit. Comme d'hab, mieux sur la fin car les douleurs s'estompent petit à petit jusuq'a presque disparaitre au 7 ou 8ème kilomètres.

    Vendredi 28/01/11 : Repos. Ca fait presque bizarre...

    Samedi 29/01/2011 : Repos. J'ai mal au iep et je me menage pour ma course demain.

    Dimanche 30/01/2011 : Course à 9h40 Les foulées du 8ème. 10km en 50minutes 21s, c'est rassurant.. 11,917km/h de moyenne et 170 bpm au cardio ! Avec kdr. Voir l'article

    Total >> 56km, 4 sorties, 5h16

    10ème semaine :

     Lundi 31/01/2011 : Sortie seule en fin de matinée. 22 km en 2h01 à 10,9 157bpm. Ca va c'est bien quand il fait jour, les décors et l'ambiance changent un peu. La grande ballade passe plus facilement. C'est bon quand même quand on amorce le retour...

    Mardi 01/02/2011 : Sortie seule le soir. 57min 06 pour 10km, soit 10,5 km/h de moyenne et 160 bpm au cardio. Petite sortie cool de récup. Pas evident car mes jambes ne sont pas en forme. Le cardio es correct, mais ca m'a soulé de partir. Toujours la même nuit, le même froid, et le même trajet, les mêmes musiques, c'est difficile parfois. A la fin je croise kdr qui en était à son 19° km sur les 20 qu'il s'était promis de faire, et qu'il fera. Sortie relou pour lui aussi je crois.

    Mercredi 02/02/2011 : Fractionné seule. Petit retard avant d'arriver à la boutique pour faire le fractionné en groupe. J'ai eu du mal à me garer, et même en fouillant un peu dans la ville après, je n'ai pas reussi à les retrouver. Alors j'ai fini par me résigner (ce petit tour de la ville m'avait finalement servi d'echauffement... sévère...) , je finis à 1h03 pour 11km82 à 11,2km/ de moyenne et 158 bpm au cardio. J'ai fait 1min rapide, 1'30 de récup, 2min rapides, 1'30 de récup, 3min rapides, 1'30 de récup, 4min rapides, 1'30 de récup, 3min rapides, 1'30 de récup, 2min rapides, 1'30 de récup, 1min rapide. A la fin de la course, je passe en classe 6.

    Jeudi 03/02/2011 : Repos.

    Vendredi 04/02/2011 : Sortie du soir avec kdr, très difficile. 21km en 2h01 à 10,4 de moyenne et 158bpm au cardio. Très longue.. des descentes, mais des montées ! On fait une "grande" boucle en découvrant ville d'avray, marne la coquette, chaville, sevres, viroflay, versailles...C'est dur pour tous les deux. Pour ma part, le cardio est ok mais les jambes n'avancent pas, elles ne veulent pas tourner. Les mouvements sont petits, jai mal au pouce, jai chaud et froid en même temps. On fait une pause quand kdr a soif mais lepicier est fermé. On a beaucoup de mal a se remettre à courir.. On arrivait au "mur" de la sortie ! Je me resonne et pars tout doucement avant quil me rejoigne pour qu'on reprenne notre allure misérable de croisière. Je finis enfin, en retirant 0.3km/h à notre vitesse globale pour noter la veritable allure. Miteuse sortie, mais au moins cest fait.

    Samedi 05/02/2011 : Repos

    Dimanche 06/02/11 : Sortie seule l'apres-m. 10km en 57min22 soit 10,5 de moyenne et 162 bpm. Sortie sous le soleil le dimanche apres-midi. Je pars pour recuperer un velo non utilisé qui moisit au bureau. Je m'imagine naivement qu'il fait tres frais quand meme, alors je me couvre un peu, sachant que ma petite sortie sera faite a cardio tres bas et distance tres courte. Je sais que je dois ensuite emmener le velo à pied du boulot jusqu'a la station pour gonfler les pneus. J'ai du mal a sortir de ma sieste apres repas, mais je suis contente de me retrouver dehors, surtout quand je vois qu'il fait encore bien jour, et que celui-ci est ensoleillé. En revanche, je regrette rapidement mon choix de vetement quand je commence à courir, je crève de chaud, ma tenue est abobinablement moche et ridicule,  il y a du monde en ville, des enfants, des chiens, des familles. Je ne me mets pas la pression sur la vitesse mais ca membete de rouler naturellement si bas. Jai un peu le même probleme que vendredi : je sens mes jambes capricieuses, des genoux immobiles en verticalement. Mais 10km c'est court (beaucoup plus long que lors des foulées du 8eme). J'arrive, je me rafraichis, me remets bien, et chipe le velo. Je vais le gonfler, la nuit commence à tomber. J'ai très très peur de reprendre l'activité tant redoutée : en plus, la selle est bien haute, je nose pas la deregler, et je nai toujours pas de force dans le pouce gauche. Je m'interdis de partir de la station de gonflage sur la selle. Je flippe trop. Bref je vais m'enfouir dans les petites rues sans circulation pour que personne ne me voit me crouter ou au moins perdre l'equilibre ("ca va arriver , c'est sur..."), et je reprends assez facile. A part l'equilibre, tout va mal : la selle me fait mal et je narrive pas a correctement controler la machine folle : le guidon est tout souple, la vitesse est sur un plateau trop petit, jai hyper mal au pouce, je n'arrete pas de freiner. Je descends et me mets à coté de l'engin pour traverser les rues, meme quand le petit bonhomme est vert. Avec toutes ces pauses et ces ralentissements, je crois que je finis de ramener le velo plus lentement que je ne laurai fait en courant.

    Total >> 74km, 5 courses, 7h00

    Compte a rebours

    09ème semaine :

    Lundi 07/02/11 : 14 en 1h13 à 11,5 et 163. Sortie seule en fin de matinée. Cool. Comme prevu, une sortie un peu à fond la caisse.. D'autant que je pars doucement, et je finis à 11,9/12 pour remonter ma moyenne. Il a fait beau, il a fait frais, je suis un chouia trop couverte, mais je crois qu'en t-shirt, jaurai eu un peu froid. Bien dans le cardio, jessayais d'analyser mes douleurs, ce qui m'empechait d'avancer plus vite.. C'etait decidément le cardio dans les montées, et des jambes capriceuses sur le plat. Je suis contente de finir, et satisfaite de ma sortie : ni trop grande ni trop petite, et pas mal en vitesse. (tout est relatif...)

    Je calibre ma montre à 0,2km/h en dessous.

    Mardi 08/02/2011 : 15 en 1h25 à 10,6km/h et 163 bpm au cardio. Sortie le midi avec Phil. Bien, on a pu discuter un peu,  le cardio etant plutot en forme, et le temps agréable. J'ai pris une vitamine ce matin.. Ca va bien avec les vitamines C. Mais jai eu une grosse ampoule hier sous le pied gauche. Si la douleur ne s'est pas manifestée pendant la course, là c'est difficile de marcher sans y penser.. quelle merde, jai une seance difficle demain !

    Mercredi 09/02/2011 : Sortie le soir en groupe. Finalement la séance était difficile sur quelques minutes seulement, puisqu'il ne s'agissait pas vraiment d'un entrainement, mais d'un test. Rdv à 19h15 au stade pour ce fameux test VMA. Ce n'est pas programmé souvent, alors je me depeche de quitter le boulot en tenue pour rejoindre les autres au stade à l'heure. Petit echauffements et breves explications et c'es parti pour le test de Luc Leger. Ma montre affichera 3km et quelques lorsque je m'arrête au pallier 14,15 car je ne peux plus suivre l'allure qui a augmenté. Je découvre un peu plus tard sur internet ma VMA sur un tableau de correspondance Vitesse max aerobie/ pallier et je trouve 14,5. Je pourrais donc fractionner à cette vitesse. Je profite du stade pour etalonner correctement la montre, et avec deux tours du stade à 10,5, je trouve pile 800m. Impeccable. Bref, si le tout reste assez frustrant (quand on sait qu'on ne peux plus suivre l'allure et qu'on doit s'arreter pour cause de faiblesses), c'etait tres instructif : je dois fractionner bien au dela de ce que jai pu faire jusqu'a present, ma montre est bien réglée, et ce qui m'a semblé me bloquer au pallier 14,15 semble etre ma musculature (je narrivais pas a faire de foulées plus longues, plus puissantes), et non mon cardio, qui n'est monté qu'a 180 au max.

    Jeudi 10/02/2011 : Sortie seule le soir.41min48, 160 bpm pour 8km à 11,5km/h de moyenne.  N'ayant pas pu faire ma seance fractionné hier, je me tate à y aller quand même : quand je sors du boulot, je m'apercois qu'il pleut pas mal. Qui plus est, ce n'est pas garanti que le stade est ouvert. S'l etait ouvert, mais qu'il n y a vait personne, est-ce bien raisonnable de courir seule la nuit dans un endroit desert? Le temps que je rentre et que je me change, a quelle heure vais-je arriver, a quelle heure le stade ferme-t-il ? Jeudi c'est le jour pourtant, il devrait y avoir un club m'a-t-on dit ! Je me promets de me decider avant d'arriver en bas de la maison si jy vais ou pas. Je n'arrête pas de jouer avec mes essuie-glace pour savoir ce qui tombe. Je sens qu'il fait bon, et j'ai tres envie de courir. Je choisis de me garer, le temps d'aller me changer, et de redescendre au stade en voiture, pour y arriver le plus tot possible. S'il est fermé, je pense que je rentre chez moi. Arrivée la bas, j'y trouve des gens mais personne a qui m'annoncer avant d'entrer, alors je me dirige vers l'entraineur pour voir la temperature. Il me dit que normalement les visiteurs ne sont pas admis les soirs où il y a des clubs. J'attends qu'il me dise autre chose.. Il me previent que le gardien connait a peu pres toutes les tetes. Je lui demande si je peux fractionner si j'utilise un couloir exterieur, il me repond qu'il ne m'a pas vue. =) Ravie, je commence à me chauffer en comprenant que les autres coureurs fractionnent sur une distance plus longue qu'un tour de stade. Pour ma part, je ferai 9 x (400m rapides, avec 200 mètres de récup.) J'essaie de ne pas flancher en dessous du 9 pour la recup, mais je surveille surtout ma vitesse sur le 400m. Je fais les trois premiers à 13,5 ou 13,8 et les autres à 14 km/h ou plus. Pendant le fractionné, je refléchis a mon envie d'aller courir, malgré la pluie, le nuit, le froid, les doutes, la flemme, les jeux videos, le repos. Je repense à cet article sur les drogués de sport. Puis je m'interroge sur le moment que j'attends, sur le plaisir qu'une sortie me procure. Est-ce que je coure pour le soulagement que mon coeur et mon corps ressentent quand je m'arrête ? A ce moment là, je suis à 14, je souffle comme un boeuf mais je cours droit, je sens mon coeur taper bien vite, mais il se passe quelque chose dans ma tête à ce moment là. J'aurai du mal a le decrire... comme un abandon de l'esprit, à la puissance et à la folie du depassement de soi, tendre vers ses limites, tout en maitrisant sa pensée pour être sur de finir. Et je redescend l'allure d'un coup et ca fait du bien physiquement. Mais je me sens comme trembloter de partout, excitée à l'idée de repartir à fond. Si j'en fais un 9eme, c'est pour encore recevoir cette decharge de je-ne-sais-quoi. Mais quand au 8eme, je me dis que c'est le dernier, et que je le fais un peu plus a fond, le 9eme est tres dur, ouf je le fais quand meme à 14. A chaque tour, je passe devant l'entraineur, c'est ultra motivant. Pourtant, je me dis qu'il doit penser que je n'ai pas de methode, que je ne fractionne pas bien vite, que j'ai une drole de tenue vestimentaires, pas d'etirements, à peine d'echauffement. Mais je me dis qu'il peut aussi penser que je fractionne pas mal, il doit voir que l'allure est reguliere. Avec les autres, c'est marrant. Ca me motive autant que la musique je crois. Parfois ils sont spectateurs, parfois ils courent, un coup je les depasse, un coup ils me depassent. C'etait vraiment une super seance. Quand je m'arrete (apres mon retour au calme en footing), je sens que les jambes vont avoir du mal a recuperer. Les autres sont partis. Je me force a m'etirer illico apres la seance. C'est tres douloureux, et dans la voiture, je grimpe precautionneusement, mais j'ai du mal à debrayer. Je suis ravie d'avoir fractionner à 14, sur une piste propre, et surtout davoir choisi dy aller, mais je m'interroge sur ma durée de recup, un peu longue peut etre.

    Vendredi 11/02/2011 : Repos. Jai mal à la cheville gauche, comme une entorse. Jaurai voulu y aller le midi, mais le matin, je boite carrement. Alors je me promets de ne pas courir aujourdhui.. ce que je fais.

    Samedi 12/02/2011 : Sortie seule l'apresmidi. Apres le boulot c'est bon, jarrive a fermer à 16h00 pile. Par contre, j'ai du mal a decoler. Je me tate, car mon entorse est toujours là. J'ai mis une bande et de la creme et j'ai passé la journée en baskets pour pouvoir courir. Je suis un peu chronometrée, car jai qqch prevu le soir, et je sais que demain ma cheville doit etre en forme pour la sortie longue. En plus de ca, dehors, il pleut pas mal. Soudain, je descends quand même me changer vite fait, et je decole à 16h15, je sais que la sortie ne sera pas tres longue. Et en effet, je fais 12km en 1h04 à 159 bpm et 11,2 de moyenne. Si le resultat est assez satisfaisant, la sortie n'etait pas agreable. Pourtant, je demarre vite, jai une peche denfer ! Je cours a 12 au debut, tellement jai d'energie ! Quant à la pluie, c'etait presque sympa et je n'ai pas senti de douleurs a la cheville. Par contre mes ecouteurs deconnaient , et rapidement je navais plus de muscles dans mes jambes (serai-je partie trop vite?), javais des especes de picotement, d'usure des mollets, de flemme dans les cannes, cetait dur d'avancer parfois.

    Dimanche 13/02/2011 : Sortie seule en debut d'apres-midi. Je fais ma sortie longue 24 km en 2h06 à 164 bpm (11,4 km/h). Le beau temps est là, un leger soleil caché par des nuages et une petite fraicheur. L'orage menace mais je sens bien que ce n'est pas pour tout de suite! Je pars doucement, parce que je lis ce matin encore quil faut apprendre a courir à son allure marathon. Je pense rester bas dans le cardio et rouler ma sortie à 10,5 donc. Je le fais au debut, mais je m'ennuie et je me sens pleine d'energie (jai pris une vitamine C ce matin, ca marche bien...), alors j'accelere et je vois si mon cardio flanche (enfin, s'il augmente plutot), je ralentirai. Je cours dans un endroit peuplé et c'est tres motivant, et ca m'occupe de regarder les autres, tenues, tetes, allures, endurance (cest une boucle alors : on se croise, on se recroise)... Je fais une bonne sortie et je ne lesine pas sur les km, mais je reste vigilante au positionnement de ma cheville. Je suis etonnée de la vitesse à la quelle je finis par m'habituer (11,7 ou 11,8 assez longtemps), au point qu'en regardant mon cardio qui ne monte pas beaucoup, je me demande si ma montre ne se serait pas deréglée d'un km/h en plus.. Je suis sceptique mais si la montre ne ment pas, est-ce que c'est le fractionné de jeudi qui m'a aidée à ce point dans le rapport cardio/vitesse ?

    Total >> 76,6 km, 6 sorties (+1 pour calibrer la montre) 6h49

    08ème semaine :

    Lundi 14/02/2011 : Sortie en fin de matinée/midi avec le collegue.1h22 162bpm de moyenne 15 km (773kcal) à 10,9 de moyenne. Jsuis decue decue. Ma cheville me fait mal meme quand je cours, et ma montre semble etre mal reglée. (je cours à 11,4 quand la montre du collegue affiche 11) Je ne suis pas motivée, je souffle fort, je ne pense qu'a ma cheville, je me sens pas libre du tout.

    Mardi 15/02/2011 : Repos. Je prends soin de ma cheville jusqu'au fractionné de demain, il fat que je le reussisse. Jai acheté des chaussettes de repos hier, pour compresser les mollets apres leffort, jai hate de les essayer.

    Mercredi 16/02/2011 : Fractionné en groupe. 1h14 , 156 bpm, quasi 13bornes à 10,5 de moyenne. On fractionne avec 5 x (1min rapide, 1minute recup) puis 5 minutes de repos et on a recommencé 5 x (1min rapide, 1minute recup). les minutes rapides sont tres difficiles, je souffle tres fort, je m'entends souffler, et je n'entends pas les autres... Je pars toujours la derniere mais je finis par depasser les 3 meufs du groupe. C'est difficile, Pendant les minutes rapides, j'ai comme l'impression de ne rien maitriser : je cherche une allure, une degaine, a me tenir droite, je cherche des pensées qui pourraient m'aider à tenir, d'autres pensées que 'c'est bientot fini, c'est bientot fini", mais bien respirer et faire de grande foulées demandent deja toute mon energie mentale. Je rentre me jeter de l'eau glacée sur mes mollets et ma cheville. Puis j'enfile mes chaussettes. ma cheville est beaucoup plus sensible que ce matin ou avant le run, je verrai bien demain s'il est raisonnable de recourir... J'ai la conviction que le mental est super important, mais je n'ai ni le temps, ni la methode, pour l'utiliser au maximum. Il faut que je reflechisse à ca.

    Jeudi 17/02/2011 : Je monte en classe 7,5 ! Est-ce bien mérité avec cette sortie de caca : 1h18 pour 13km35 à 10,2km/h et 158 bpm de moyenne ? Je sors avec kdr le soir. Il me suit en velo puisque sa tendinite le contraint au "repos". Jai du mal a partir, ma cheville me fait mal, mes jambes navancent pas, je les sens. Douleurs musculaires, flemme generale, des guibolles toutes molles. Ca commence a aller mieux quand la douleur à la cheville disparait (au 10eme). Je pense que je retiens alors moins mes appuis avant de toucher le sol pr diminuer l'impact et ca tire moins sur les muscles. Mais c'est quand meme tres mauvais.. lallure est basse et la montre en rajoute peut etre ! Mon cardio nest pas si bas que lallure... mauvaise sortie , beurk. (sans parler des ecouteurs de l iphone qui disjonctent, le son monte et descend, monte et descend... et la telecommande sur le fil ne marche pas).

    Vendredi 18/02/2011 : Repos. Cinema !

    Samedi 19/02/2011 : Demain, ma longue sortie est impossible. Je suis occupée toute la journée. Je pars tot, je rentre tard, il faut que je fasse 20 beaux kilometres  cette apres-m. 1h48, 161bpm de moyenne, 20km comme promis, à 11,1km/h de moyenne. Il pleut, il faut sortir apres le boulot et ensuite à nouveau courir au restaurant avec ma mere et ma soeur. Je n'essaie meme pas d'attendre quil arrete de pleuvoir, ou quil pleuve moins. Je dois faire mes 20km et rentrer chez moi prendre une douche dans le temps imparti. J'ai encore des douleurs a la cheville, et mes jambes flanchent regulierement pendant les 20bornes. Parfois, ca va, je ne sens rien, et je me sens voler ''pourvu que ca dure'', et puis la lourdeur des guiboles revient de plus belle. C'est dur de faire chaque pas. je ne suis pas essouflée, je ne me preoccupe meme pas de mon cardio tellement ce sont mes jambes qui me prennent la tete. Je suis ravie de finir la sortie au dessus de 11 de moyenne. Jespere que ma montre ne ment pas...

    Dimanche 20/02/2011 : Repos.

    Total >> 61,3 km, 4 sorties et 5h42

    07ème semaine :

    Lundi 21/02/2011 : Repos. J'ai annulé ma mésotherapie. Le test d'effort m'a demandé trop d'efforts.. financiers et je sais que ce soir la consultation ne sera pas remboursée. Je vais me soigner seule, psychologiquement, et en me ré-éduquant la cheville.

    Mardi 22/02/2011 : Repos. Je ne peux pas courir, jai un rdv a paris apres le travail.. Jen profite pour faire reposer ma cheville, qui n'est pas enflée, mais qui ne me fait pas moins mal que dimanche.

    Mercredi 23/02/2011 : Fractionné en groupe le soir. 160bpm de moyenne, (187max), 1h22 pour 14,38km à 10,5 de moyenne. Pour ca, j'utilise 757 Kcal. Pleine de jus, je gobe une vitamine en debut d'apres-m et me force a boire plus de flotte qu'a l'accoutumée pour aller faire mon fractionné dans de bonnes conditions ce soir. "De bonnes conditions".. Quelle naive jai fait ! La pluie battante tombera de 16h jusqu'a.. je ne sais plus je me suis endormie. Je prends mon courage à huit mains, et ne me permets pas de me demander "bon, jy vais ou pas ?" Ce soir, c'est obligatoire, je dois courir. Autant le faire en groupe, et pour une seance interessante. Tout le monde est un peu etonné que les autres soient venus, il y a du monde ce soir, malgré la catastrophe meteo. Apres l'echauffement jusqu'a lendroit ou on fractionne, on fait 4series de 30s rapides, 30s recup, puis 3 series de 3minutes rapides, 2minutes lentes, et on recommence les 4series de 30-30. Je suis pas trop convaincu par lutilité et la violence du 30-30, mais satisfaite de ce que je donne sur les 3minutes. Jaurai bien aimé une 4eme fois. Pour les 30 : 15,7km/h puis 15km/h puis 15,9km/h puis 16,4km/h. Pour les 3minutes : 14km/h, puis 13,8 km/h puis 13,8 km/h. Je pars dans les derniers et je me fais un peu semer dans les premieres secondes du 3minutes, mais a chaque fois, jarrive a remonter et meme a en depasser certains. Pour les 30s à nouveau je fais le premier à 14,4 le deuxieme à 13,3 (je flanche), le troisieme à 15,7 (cest bientot la fin), et le dernier à 15,1. Vraiment pas satisfaite de mes 30-30, je garde la meme "amertume" qu'apres ma course du 30 janvier (foulées du 8eme) : je me suis un peu defoncée, mais pas surpassée, pas assez, il men reste trop, de l'energie, du souffle. Bref, jaurai pu mieux faire, allez plus loin dans le depassement de soi...

    Jeudi 24/02/2011 :  Toujours cette douleur à la cheville gauche ! Jai pris rendez vous pr de la mésotherapie, quon ma conseillée. je ne sais meme pas ce que cest, des piqures qui font du bien je crois. Je sais juste que cest lundi soir mon rendez vous.. Aujourd'hui, repos.

    Vendredi 25/02/2011 : Je sors seule faire 20km le matin. Jai pris ma journée, parce que jai un test defforts prevu cette apresmidi, pour determiner ma fcm. Je cours à 11km/h et 163bpm de moyenne à ma montre. Je consomme plus de mille kcal. La sortie est tres agreable : je croise du monde, je depasse, et on me depasse. Il y a beaucoup de velos aussi. C'est tres entrainant et ca occupe lesprit sans trop deconcentrer. Toute cette activité autour de moi me permet de ne pas m'enfermer dans mes petits problemes, et de ne pas me focaliser sur mes petites douleurs. je me bats contre mon cardio, surtout au debut. Je ne me sens pas fatiguée, mais je sais que je ne suis pas à 75% de ma fcm, encore moins 70, mais bien au dessus. Tetue comme je suis, je poursuis quand meme ma route autour des 11km/h. Je fais disparaitre de l'ecran de ma montre l'affichage de mon allure qui m'omnubile pour faie place au cardio. Plus javance dans les km, moins jai de mal a descendre mes bpm. Je finis mes 20km sans etre sur les rotules, sans avoir eu de flemme dans les jambes. Je suis juste un peu chronometrée à cause du rdv de l'apresm.

    Samedi 26/02/2011 : 1h06 155bpm  11,36 à 10,3 de moyenne. Je tente de sortir sur ma pause de boulot le midi. Jai tout organisé pour ce faire. Niveau timing, ca marche plutot bien. Je fais des escaliers. (je monte puis descends 2x100 marches). lors du test d'effort, ce qui a péché, le medecin etait d'accord avec moi pour dire que ce n'était pas le cardio, mais bien les muscles de mes faibles jambes. Je dois me concentrer la dessus. La sortie d'aujourd'hui n'est pas très agréable, mais je suis quand même satisfaite d'être sortie.

    Dimanche 27/02/2011 : 22,10km en 2h01 à 161 bpm(1195kcal) et 10,9km/h de moyenne. Aujourd'hui, ca va bien. Je vais courir seule, mais là où il y a du monde. Comme d'hab, c'est assez motivant, et cest drole car ce nest pas la meme heure mais j'en croise que je connais deja, soit de ceux que j'ai vu vendredi, soit de ceux que jai vu dimanche dernier.

    Total >> 67,9 km, 4 sorties et 6h18

    06ème semaine avant jour J :

    Lundi 28/02/2011 : Repos. La cheville n'est pas au mieux, mais ca a été pire. Surtout si je considere ma sortie d'hier. Je continue a faire ma ré-education en tournant mon pied, et en me massant un peu.

    Mardi 1/02/2011 : Repos.

    Mercredi 02/03/2011 : Je me reveille malade. Ma douleur à la cheville ne me preoccupe plus. je suis en congé aujourdhui, mais j'ai tres mal dormi cette nuit. Je me reveille sans cesse avec le nez sec et une seule narine completement bouchée. J'ai la gorge en feu. Je me force à sortir car ca fait deux jours que je n'ai pas couru et je pense me reposer ''faire du jus'' (quelle drole d'expression) les jours suivants. Je ne suis pas disponible ce soir pour aller fractionner en groupe et suis trop mal en point. Sans regret, j'apprends plus tard qu'ils ont fait de la côte. Je roule 57min et 58 sec avec un gros 169bpm de moyenne pour un petit 10,31km à 10,7km/h. Si l'air frais me fait du bien, je constate neanmoins une sortie merdique et extremement dure. Je mets tout ca sur le dos de la maladie.

    Jeudi 03/03/2011 : Repos.

    Vendredi 04/03/2011 : Encore du repos

    Samedi 05/03/2011 : Repos. Je vais juste acheter un gateau a faire cuire pour demain matin... je suis malade comme un chien. Ni une ni deux des que je me leve, je prends une vitamine. Je dois penser à bien m'hydrater. Dire que ma derniere sortie avant le semi, c'etait mercredi... 10km a l'agonie...cest pas gagné pour demain! Ce soir pasta party, et une bonne nuit. (La cheville va beaucoup mieux, ca c'est super.)

    Dimanche 06/03/2011 : Semi marathon de paris. Je n'ai pas mon cardio. 1h47min55 pour 21,1 km. Voici le recit détaillé : SEMI 03/2011

    Total >>> 31km, 2 sorties en 2h45 en tout.

    05ème semaine avant jour J :

    Lundi 07/03/2011 : Repos. Je me suis donnée hier quand meme. jsuis fatiguée et j'ai un peu mal aux gambettes. Ca ira mieux demain. Apres une semaine de grosse feigne comme la semaine derniere, je dois reprendre l'entrainement rapidement sur cette semaine.

    Mardi 08/03/2011 : Sortie seule le soir. 1h05m31s, je me force. je fais 156bpm , 11km en tournant à ... 10,1 de moyenne ! C'est pas grave, je relativise en me disant que cette sortie de recup fera travailler mon cardio. Jai les jambes niquées ! J'ai mal aux mollets, et entre la hanche droite et la fesse. C'est tres difficile d'aller plus vite. Au bout d'un moment, ca va un peu mieux, mais la chuaffe aura été tres longue. Ca fait longbtemps que je n'avais pas couru par chez moi. Je retrouve mes petites rues habituelles, que je parcours toujours dans le même ordre. Il fait un peu chaud. Je rentre exténuée, je n'ai même pas la force d'aller au cinema. je n'ai pas voulu forcé plus car demain il y a le fractionné. Ce soir, je doute que demain courir sera possible. Si  demain j'ai mal comme ce soir, je ne fractionnerai pas. Je vais juste monter avec eux, pour faire une sortie en groupe et continuer a basse allure pendant que eux font leurs fractions. Je verrai bien..

    Mercredi 09/03/2011 : Ce matin je boite ! Je suis bien cassée. Surtout a la hanche gauche... Ca va etre tendu pour ce soir. Mais il ne pleut pas, il fait meme beau aujourdhui. Je me tate à y aller mais mon coeur me dit plutot oui. ca m'agace de ne pas savoir si je vais y aller pour courir ramollo ou pour fractionner. Bon allez, je me decide ce midi, jai pris toutes mes affaires, je vais y aller. Jy vais en moto cest chouette, jarrive super tot. Pas de probleme pour stationner héhé ! Fractionné en groupe. 1h12 160bpm, 12km71. on fait un drole de fractionné. Je le fais, parce qu'a la fin de l'echauffement, je me sens suffisamment puissante pour pouvoir donner une cadence sympa. On coure 1 minute vite (14.9) -30s lent, puis 2minutes(14.5) vite -1min lent, puis 4minutes (12,9)-3min lent et enfin 6minutes rapides (12,9). Un des gars tient a finir sur quelques accelerations courtes, alors on les fait tous. Il s'agit de courir 200metres a fond, et de revenir doucement, 4 fois. (13km/h, 15 sur la deuxieme, puis 16 et 15,3). Lorsqu'on s'arrête, j'ai les mollets brulés.

    Jeudi 10/03/2011 : Repos. Toujours le meme pet' de travers : mal a la hanche.

    Vendredi 11/03/2011 : Sortie seule le soir. Je pars du boulot. Je fais deux fois la meme boucle, et je tourne et je rallonge, et je retournicote ! Pour arriver à mes 20 bornes ! Je les fais en 1h50 à 163 bpm de moyenne. (10,9km/h) Si la deuxieme partie (7eme km jusqu'au bout), est sympa bien que je sois essouflée, je peux pas en dire autant des premiers km. Cest tres dur de faire tourner mes jambes. Jai pas du tout de vitesse, et je galere. Jai le cardio sympa mais les jambes pas ok du tout. Jai mal. Au mollet gauche, à la hanche droite, et je m'interroge quant à une tendinite vers le mollet droit (mais sur le coté exterieur de la jambe). Quand les muscles commencent à etre chauds, Aznavour me gonfle. Je change en parlant à mon ipod 'jouer liste de lecture boite', et la ca va mieu. L'allure augmente naturellement, je ferai meme des passages à 12, sans forcer. J'ai tellement galéré au depart que ma moyenne remonte à 10,9 seulement. (dans les premiers km, j'étais à 9,9 - 10km/h de moyenne...)

    Samedi 12/03/2011 : Il faut que je me fasse 70 bornes cette semaine ! Je vais m'entrainer apres le boulot, avant d'aller chez auguste. Pff, je finis en retard le boulot, et je suis timée, comme d'hab. Je ne ferais pas une longue sortie, je fais que 12km sous la pluie, je vais vers bailly, une longue route sans aucun civil. Que des voitures... Ca dure 1h04 , je bats 165 bpm  et depense 628kcal, pour faire 12km à 11,2km/h de moyenne. La vitesse est pas mal mais je doute de mon accelerometre qui me parait enjoliver les choses. J'ai toujours ces douleurs parasites. La chevillegauche,  legerement quand ca sarrete, les mollets en debut de course, et la hanche droite le soir et le lendemain.

    Dimanche 13/03/2011 : Normalement c'est la sortie longue aujourdhui, mais jai oublié ma montre chez mon frere. Et en plus on finit tard le samedi soir. bref, je decide de  ne pas courir le matin pour une sortie longue (en plus de la petite nuit, je suis un peu cassée de partout). Du coup, je cours le soir (jai qqchose lapres midi), mais je ne sais pas trop a quelle heure la nuit tombe. Je ne travaille pas demain matin, ni lapresm exceptionnellement - car je vais chez le podologue - alors je ne fais que 15 ce soir, et je ferai long demain. Je cours pas vite, et la ma montre affiche vraiment des vitesses etranges alors que je suis au ralenti . Je pense que l'allure est erronée mais je coure bien pendant 1h25min32. La montre me dit 163 au coeur de moyenne, 806 kcal brulées, 15km31, 10,7 km/h. Ca va ca va. Je suis agréablement surprise car l fait bon alors que mon iphone avait prévu de la pluie ce soir.

    Total >>> 71km, 5 sorties en 6h38 en tout. (3734 kcal)

    04ème semaine avant jour J :

    Lundi 14/03/2011 : Grande sortie seule en fin de matinée. je n'ai jamais été plus loin que 25km. Pour le résumé, ca donne 2h17, 164 bpm, 1304 kcal, 25km, 10,9km/h en moyenne (et 14,9 au max...), avec un temps super. C'est la première fois depuis fort fort longtemps que je sors sans collant et que je ne le regrette pas. Je mets juste un tee shirt, un short, meme pas de casquette. La sortie est pas mal, ya des coups de mou, mais en gros, pas de douleurs insupportables dans les jambes, et la hanche va bien. Aujourd'hui, est survenu un malheur, une fois passé, assez marrant finalement. Voilà, je cours sur le trottoir gauche qui borde une route à deux voix de circulation dans les deux sens, limitée à 70. On ne croise pas grand monde sur cette route, quelques velos parfois, plus rarement des coureurs, et encore plus rarement des marcheurs (je n'aime jamais ca). Au loin devant moi, j'apercois deux types, crades, avec un chien de berger. Pas si loin, car je me rapporche tres vite, et j'ai l'impression de ne pas avoir beaucoup de temps pour me decider : je traverse ou bien je les depasse ? Les deux gars excitent le chien avec un baton qu'il doit mordre. Ils prennent toute la place sur le trottoir alors je monte sur l'herbe pour les depasser. Je baisse la tête, je fais comme si je suis exténuée, j'essaie de courir masculinement, pour ne pas les provoquer. Apres les avoir depassée, je reste grave grave sur le qui-vive. Je coupe ma musique jusqu'a etre sure qu'ils sont bien loin derriere. J'ai juste le temps de regretter ne pas avoir traverser, de penser aux coureurs sur les forums qui disent s'etre faits mordre les mollets par des chiens en courant. Et peut etre une minute apres avoir doubler, j'entends "chope-la, chope la", et juste apres j'entends les bruits degueulasses d'un chien fou qui court. Un des maitres fait "Hey !", mais ne dit pas au chien de revenir. Ni une ni deux, j'accelere, et sans me poser de question je crie, avant de traverser, un peu paniquée, mais pas trop. Je pense que le sale chien n'a pas le droit de traverser. Alors il s'arête sur l'herbe comme un con. je n'ai meme pas regardé sil y avait des voitures qui arrivaient. Je ne sais pas ce qui serait arrivé si je n'avais pas mis la musique en pause, si je navais pas pu accelerer, ou si jetais tomber, ou sil y avait des voitures qui arrivaient, ou si je m'étais croutée... Je ne sais pas non plus ce que le hey signifiait et à qui il etait vraiment adressé. Pour le général, la séance se passe plutot bien. j'ai pas une patate d'enfer mais je suis motivée jusqu'au bout pour faire 25, pas un metre de moins.

    Mardi 15/03/2011 : repos. Cinema

    Mercredi 16/03/2011 : Fractionné en groupe. 1h13et30s 158bpm, 186 peak,  671 kcal, 13km. Nous fractionnons sur la distance. On fait 4x1km avec 2minutes en recuperation. Ca me fait environ 4min35 du km, puisque j'essaie de tenir les 13. C'est difficile dans le cardio, et j'ai pas ma musique, je mentends enormement souffler. Mais ca va bien parce que les douleurs dans les gambettes disparaissent. On a couru un peu vite pour monter en echauffement jusquau lieu du fractionné, mais ca a été. Jai l'impression d'etre un peu feignante et que la seance qui est censée etre la plus dure de la semaine ne l'est pas forcement...La seance me permet de constater un calibrage correct de ma montre. Youpi.

    Jeudi 17/03/2011 : Repos

    Vendredi 18/03/2011 : Allez, repos hier, alors il ne faut pas chomer aujourdhui. je sors juste par reflexe, pour degourdir le corps, pour faire rouler le bazar. Jai des douleurs dans les deux jambes quand je pars, jusqu'au 6 ou 7eme km, mais ce nest pas insupportable, je my suis habituée. ca commence a faire un bout de temps que je ne suis pas sortie sans avoir des douleurs ci et là. J'arrive à maintenir une vitesse pas trop degoutante mais le rapport cardio/allure n'est pas si bon, comme d'habitude.. Je fais finalement 14km à 10.5km/h en1h20 avec 160bpm (725kcal). Il pleut.

    Samedi 19/03/2011 : 10,3 km/h de moyenne. 58minutes08sec pour 10km à 143 bpm. Je bouffe 471 kcal pour ca.

    Dimanche 20/03/2011 : Depart extremement matinal, je vais voir les papis cet apres m, je dois etre partie de chez moi à 11h 20 ! Alors je me debrouille pour faire mes 20 bornes et me doucher+changer avant. Je pars à 8h48 a ma montre, l'heure de depart du marathon, et je me sens plutot en forme pour cette sortie, qui ne me parait pas si longue. Je tourne à 10,8 km/h en moyenne. je cours pendant 20km, 1046 kcal utilisées. 1h48 de course à 163 bpm en moyenne.

    Total >>> 5 sorties , 7h37 de course, 82 km.

    03ème semaine avant jour J :

    Lundi 21/03/2011 : 1h53min, 1068 kcal, 10,8 km/h de moyenne, 161 bpm pour un total identique à hier , soit 20km.

    Mardi 22/03/2011 :  Repos

    Mercredi 23/03/2011 : 1h06 de course, 563 kcal pour 11,27km, à 153bpm et 10,2 km/h de moyenne. 17,6 km/h en peak. On fait du 30-30. C'est tres marrant ! Et difficile, mais ca cest comme dhabitude, cest la journée du fractionné en groupe. J'arrive a faire certaines fractions à 17km/h, j'ai un agréable sentiment de rapidité! Qu'est ce que ca passe vite 30secondes... On fait 10*(30-30), 5minutes de repos, puis 10*(30-30). Vivement le temps ou je pourrais faire des courses de 10km à 17km/h, ahahaha !

    Jeudi 24/03/2011 : Repos. J'ai mal sur le devant des cuisses. Je les ai utilisées hier.

    Vendredi 25/03/2011 : 1h59, 161 bpm, 1083 kcal, 21 km. Je roule à 10,6 km/h de moyenne. C'est long et je vais pas tres vite. C'est peut etre la derniere fois que je pars courir dans la nuit ! Ce ci dit, pour ce soir, c'est encore 21 a faire dans le noir, c'est-a-dire tournicoter dans des grands axes civilisés. Je fais deux boucles versailles-chesnay, et suis bien contente darriver a destination.

    Samedi 26/03/2011 : Repos. L'ecotrail 50km de kdr a eu lieu cette apres midi. Ca ma chamboulée. Personne que je connais ne reussit son temps prevu. (de 1h à 3h de plus) Ce monstre de course est tres difficle. C'est tres long, et il y a des montées de folies. On compte  au moins 57km contre les 53 annoncés. Ca me rapproche de la difficulté du marathon qui m'attend et ca me motive pour rever sur des courses atroces. Ce peut aider à relativiser, vivre des trucs comme ca. Je me demande ce que ca fait. En bilan , il y a 1/10 qui aura abandonné. Certains se sont perdus, certains se sont blessés (ou serait-ce tous ?) , et dautres, qui passent la ligne d'arrivée dans les premiers, boitent...Les gens qui sont venus voir applaudissent, c'est beau de les voir arriver en souffrance, mais arriver quand meme. Et pour quoi? Pour rien... Interessant comme concept.

    Dimanche 27/03/2011 : 2h12 , 164 bpm,  1252 kcal, 25km, 11,4km/h de moy. Ca va bien, j'suis contente, cette sortie ma reconfortée. jdoute un peu de mon allure, mais il est sur que je double pas mal de monde, que le cardio nest pas trop mal, javance. Il y a juste un moment ou jai envie de marreter. Mais je ralentis a peine, et ca marche. Sur le dernier km, jaccelere et je le fais autour de 12-13km/h. J'ai vraiment hate d'etre au dimanche pour tout donner, enfin le but ultime !

    Total >>> 4 sorties , 7h09 de course, 77.6 km.

    02ème semaine avant jour J :

    Lundi 28/03/2011 : Ma hanche, mon haine, aie! J'ai courur hier assez tard dans lapres midi, alors je ne vais pas courir ce matin. la semaine light commence.

    Mardi 29/03/2011 : Sortie seule après boulot. Ca y'est il fait enfin jour le soir, et presque jusqu'au bout de la sortie ! 15km en 1h22 à 10,9km/h de moyenne et 157bpm. J'ai mal jusqu'au 5eme environ (dans toute la jambe droite - mollet exterieur et tjrs cette fichue douleur a la hanche), et puis apres ca passe. Je peux retourner dans des lieux un peu plus isolées, puisqu'il fait jour, ca , cafait plaisir, les douleurs disparaissent à ce moment là, et je me retrouve seule face aux voitures qui passent a 70 alors je m'amuse meme a chantonner en play back, ca donne la peche.

    Mercredi 30/03/2011 :

    Jeudi 31/03/2011 : 1h04, 159 bpm, 587 kcal, 11km/h25 à 10,5 de moyenne

    Vendredi 1/04/11 : Rien du tout.

    Samedi 2/04/2011 : Repos

    Dimanche 3/04/2011 : 1h 29 pour 15km à 160bpm  et 10,2 de moyenne. On commence tout doux avec Emilie. On fait tout juste 10 ensemble, on est a Lille alors cet assez sympa tous ces ouveaux decors. On trouve un parc dans lequel on tournicote un peu, alors on recroise les memes. Peu de velos, beaucoup de coureurs, aussi glandus que nous pour la plupart, car ensemble, on roule à 9,5. Je la ramene chez elle à 10km dans les jambes et je repars pour 5 de plus a un rythme un peu plus soutenu. Je sais qu'aujourdhui il pleut a Paris, et je suis contente d'avoir esquiver ca. Ceci dit, il fait presque trop chaud du coup ! La sueur me pique sous les yeux.

    Total >>> 3 sorties , 3h56 de course, 41,5  km.

    Dernière semaine avant jour J :

    Lundi 4/04/2011 : Ce soir la semaine du marathon a commencé ! Enfin ! Alors j'ai droit a du repos et ce soir je fais une toute petite sortie douce : 5km avec quelques talons fesses. . 27min31, 155 bpm de moyenne. 242 kcal, 10,9km/h en moyenne. Je peine un peu a faire demi tour : je retrouve ma ligne droite favorite, puisque desormais il fait jour apres le travail, ca sent le pisselit, le soleil est là, et il fait chaud mais pas trop. En plus, jai un peu la creve , alros jai pris un medoc avant de partir, du coup je nai mal nulle part.

    Mardi 5/04/2011: Repos.

    Mercredi 6/04/2011 : Repos. Le grand jour approche, je me préserve.

    Jeudi 7/04/2011 : Repos.

    Vendredi 8/04/2011 : Repos.

    Samedi 9/04/2011 : Repos. Bientôt la fin...

    Dimanche 10/04/2011 : Marathon. 42,195 km. Voir l'article.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique