• 10km Planete Joggging

    L'histoire du 10 km Planete Jogging ce dimanche 1er mai

    Le tee shirt est tres joli, il est rose fushia.. Mais quel dommage : à prendre le dossard le jour meme de la course, je me retrouve contrainte a obtenir un tee shirt L.. Pourquoi ils font pas que des s et m? Jai pas croisé une seule gonzesse L. Enfin bon, c'est pas tres grave, cest surtout pour la deco. Les tee shirt des courses, ce sont de vrais trophées pour moi. Je range tout le reste, (afin de ne pas etre trop envahie) : medailles, dossards, photos..., mais je laisse a vue les maillots.

    Le depart de la course est a 1o:oo. J'ai presque envie de dire " comme dhab :" on part avec kdr pour rejoindre un ami deja sur place. Garés a l'arrache comme tout le monde, mais tres pres du depart, pas comme tout le monde, on recupere nos dossards dans une enveloppe contenant un ticket de consigne, quon n'utilisera pas, et une mignonne puce dans un petit sachet...
    Vite vite, on depose les tee shirts et le bordel de l'enveloppe (principalement des tracks de courses a venir), dans la voiture. Apres que les epingles m'aient agacée pr accrocher mon dossard, il ne me reste plus beaucoup de temps pr m echauffer, alors que je veux absolument ne pas partir a froid. Finalement, ca va : jai le temps de cavaler a droite a gauche pendant 10minutes environ. Je ne m'habitue pas a cette bizarre situation de voir des runners courir dans tous les sens, nimporte comment , a des allures differentes, des manieres differentes.. mais tous un peu semblables dans le fond: minces, baskets, short, dossard, montre, simplicité.
    Kdr se chauffe a fond la caisse, je trouve ca un peu dangereux, et d autres encorebplus rapides paraissent s echauffer a 13-14 km/h. On va pour se tasser dans notre sas bleu pair, et je sautille sur place, avec qq etirements des mollets. Je pense que le depart ne va pas etre a 10h.. Et en fait si.
    Jentends le coup de petard, je sais alors que jai encore un court instant de tranquillité, encore qq secondes de stress , que deja on commence a pietiner. Il y a des barrieres a enjamber car on est tt a gauche dans le sas, il sagit de ne pas se viander !

    Hop ca part, jappuie bien sur le tapis et jessaie de me degager un maximum de cette foule de clampins qui part a 10km/h. Je me rappelle ce que kdr mavait dit pr les foulees du 8eme "allez cest un 10km, faut rouler la!" . Mais je suis tres encombrée par les autres coureurs. Il faut slalomer, comme au semi, les rues sont etroites par rapport au flux que nous formons. Je perds du temps des le depart, pas par manque de jus ni de motivation, mais tt simplement parce que je ne surveille pas trop ma montre et je ss perturbée par les autres. Je roule a 10 quand jai limpression detre a 12, et parfois je pense me trainer quand je vois, grace a mon accelerometre, que je suis a 12,7.
    Je passe pas une super course.. Ma musique est un peu ripoux, jai la flemme aussi. Jai pas envie, jai beaucoup de pensées negatives. Par contre, il ne fait pas tres chaud , contrairement a ce que jattendais. Pas soif, pas de sueur qui pique, mes courbatures ne se font pas trop sentir, je nai pas faim, pas envie de pisser. Rien qui ne puisse vraiment me contrarier. Mais, comme ces dernieres semaines (depuis le marathon), aujourdhui je me retrouve sans motivation, sans jovialité, jai pas l'energie, le dynamisme que je voudrais, je suis vide de force mentale. Pourtant jy crois tjrs et je lis des bouquins, mais cest comme si jetais un peu epuisée. Je comprends le coup de mou post-marathon dont ils parlent dans les magazines. Je me disais que ca devait etre un peu bidon, mais finalement, peut-etre que je suis dedans depuis la reprise...

    Il y a des moments dont je me rappelle : au 4eme, je me rappelle avoir pensé "au marathon, cest dix fois ca !", je sais que je fais pas un marathon ce matin, mais ca ma coupé les jambes. Et puis un peu apres je me suis vraiment dit "Mais qu'est-ce que je fous là ?" "ca rime a quoi? Ahah, oui, style j'suis sportive!! Moi qui suis une grosse feigne, à quoi je joue la? Quest ce que je cherche? Cest pas moi ces conneries, je referais pas de 10km, ca mamuse pas". Et puis je nous voyais tous sautiller sur place, tous habillés pareil, dans le meme delire, la meme inutilité, le meme essouflement. J'ai pensé "ils sont tous comme moi, des pantins.. Serieux, qui peut vraiment aimer faire ça ?"
    Jai pensé a m'arreter. Mais en fait avec le recul, je constate que dans enormement d'entrainements, jai cette folie qui me titille. Et en fait, comme ce dimanche, je ne cede pas.

    Au ravito, cest des gobelets qui nous sont distribués, pas des bouteilles refermables.. Un peu galere de boire au verre en courant..

    De courts instant, je prends mon pied. Je cherchais ce que jai trouvé dans mon fractionné lautre fois ou ca allait mal. Je leve la tete, je regarde bien haut, et jessaie de l'attrapper. Quoi? Je ne sais pas.. Une petite chose qui fait que je veux etre la et pas ailleurs, que je veux que mon cardio soit exactement haut comme ca, que mes jambes aillent plus vite, quitte a morfler un peu plus.. Saisir ma puissance, la concretiser..

    Des hauts , des bas, un haut, des bas, cela qualifie bien cette course. Je trouve ca un peu long. Je suis agacée, me sens nerveuse.
    Un mec et son fils a velo suivent une bonnefemme qui doit faire dans les 40kg ou moins, elle est bien. Elle est en rose, elle est juste devant moi tte la course. Je narriverais pas a la depasser, mais je ne cherche pas vraiment a le faire. Peut-être qu'elle est partie un peu avant moi..
    Je finis juste en dessous des 50min, je suis un peu deçue. Mais pas de trop car tout au long de la course, jai essayé de saisir chaque moment pr me demander est ce que je pourrais rouler plus vite la? Le parcours nest pas tres roulant, ca descend et ca monte, les decors semblent ne pas defiler. Par contre, il y a pas mal de photographes, et je compte sur au moins deux photos sympas.. Au moins ca..
    Il faut noter que jai quand meme progressé: avec la chaleur, les crampes, et un parcours moins roulant, jarrive a courir plus vite que le 30janvier sur la mm distance. Mais je narrive pas avec le mm epuisement. Jai vu ma mere a larrivée! Elle commence a etre une fidele! Elle a crié Pr moi alors jai souri dans mon dernier sprint, jetais tres contente que ca se finisse. Je retrouve kdr a larrivée qui fait un joli temps malgré son manque d entrainement.

    Je nai pas preparé cette course. Encore hier, je me suis dit "ah oui , cest vrai cest demain le 10km".. Par contre ce matin jetais stressée... Un peu la pression car des gens savent que je cours, et il s agit de savoir si je suis assez forte pour reussir mon objectif.. Aujourdhui, sur 48 aux 10, la reponse aura eté non... Cest compliqué a gerer un dix. Cest taper dedans, sans se cramer. Cest court, mais cest long.

    Je m'interroge sur le plaisir de la course, est ce quil ne viendrai pas surtout lorsque lon sarrete? Pour vivre mieux chaque instant où lon ne coure pas ? Pour avoir les felicitations et les encouragements des autres? Sentir quon est soutenus, admirés, ... aimés?


    Malgré ttes ces mauvaises pensées pendant la course , je me ferai bien la parisienne du 22mai quand meme... (10km) A mediter...


     
    Merci pour ton message FXF. Je lai eu ce matin !
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :